Section courante

A propos

Section administrative du site

Introduction

Le JavaScript et le Java sont deux mondes différents ! Le JavaScript est uniquement intégré au navigateur et ne nécessite aucun «PlugIns». Il est beaucoup plus simple à utiliser au niveau de sa syntaxe et n'est pas nécessairement compatible d'un navigateur à l'autre.

Côté historique, le Java a été inventé par Sun Microsystems tandis que le JavaScript a été inventé par Brendan Eich pour Netscape Communications Corporation (navigateur Web Nestcape). Le JavaScript s'appelait à l'origine LiveScript, lorsque la compagnie s'appelait «Mosaic Communications Corporation».

Voici une représentation des différentes versions :

JavaScript Correspondance Description Supporté par
JavaScript 1.0   Première inclusion du JavaScript dans le navigateur Netscape. Netscape 2.0,...
JavaScript 1.1   Très mal supporté par IE3 de Microsoft. Netscape 3.0, Internet Explorer 3.0...
JavaScript 1.2   Petit problème de compatibilité. Netscape 4.0,...
JavaScript 1.3   Peu de nouveautés. Netscape 4.06,...
JavaScript 1.4   Peu de nouveautés Netscape Navigator 6.0, Internet Explorer 6.0, Opera, ...
JavaScript 1.5 ECMA-262 3ième édition Première version correspondant au standard ECMAScript Gecko 0.6x-1.7, Navigator 6.0, Mozilla Application Suite, Firefox 1.0,...
JavaScript 1.6 ECMA-262 3ième édition Ajout des E4X, extension de l'objet «Array», fluidité des objets String et Array. Gecko 1.8 Firefox 1.5,...
JavaScript 1.7 ECMA-262 3ième édition Ajout des générateurs, itérateurs, définition de tableaux par compréhension, définition de portée locale, assignation déstructurante Gecko 1.8.1, Firefox 2,...
JavaScript 1.8 ECMA-262 3ième édition Ajout des extensions de fermetures d'expressions, d'expressions génératrices et supplément pour les tableaux Gecko 1.9, Firefox 3,...
JavaScript 2.0 ECMA-262 4ième édition Tiens compte des spécifications ES4 en collaboration avec Adobe pour son projet Tamarin.  

Pendant longtemps, le JavaScript n'était pas très populaire auprès des développeurs, il préférait faire un traitement minimal de validation de champ par exemple. Mais après l'an 2000, les choses se sont mises à changer, devant les prouesses que réalisa par exemple Google avec son tableur (chiffrier électronique) en JavaScript et l'arrivée du AJAX, les développeurs ont ouvert la porte aux nombreuses possibilités du JavaScript. De nos jours, il est assez rare de programmer directement en JavaScript, la tendance est d'utiliser du préfabriquer comme les bibliothèques jQuery ou Prototype.

Les moteurs de JavaScript

Les moteurs de JavaScript sont presques tous disponibles en Open Source et sont presques tous écrits en C++. Voici les moteurs les plus célèbres : Rhino de Mozilla (écrit en Java), SpiderMonkey de FireFox (écrit en C++), le V8 de Google, le Nitro de Safari (SquirrelFish Extreme) et le KJS de Konqueror.

L'avenir du JavaScript ?

Présentement, une évolution constante se produit dans le langage de programmation JavaScript, grâce, entre autres, aux bibliothèques jQuery, ceci laissant supposé qu'il s'agit d'une valeur sûre pour encore bien des années. Et il le VBScript n'est plus une menace pour celui-ci depuis plus d'une décennie. Cependant, étant donné les nombreuses faiblesses subsistant dans le JavaScript, une ombre a fini par planer autour du JavaScript, c'est le langage de programmation Dart développé par Google. Ainsi, plus le navigateur Google Chrome devient populaire, plus l'avenir du JavaScript va devenir incertain et plus le langage de programmation Dart risque de devenir un remplaçant potentiel.

Exemple

Voici un exemple d'une combinaison d'affichage entre le JavaScript et le HTML :

  1. <!DOCTYPE html>
  2. <html>
  3. <head>
  4.     <script type="text/javascript" language="javascript">
  5.     document.write("Bonjour du JavaScript");
  6.     </script>
  7. </head>
  8. <body>
  9. <br />Corps
  10. </body>
  11. </html>

on obtiendra le résultat suivant :

Bonjour du JavaScript
Corps


Dernière mise à jour : Dimanche, le 6 août 2014