Section courante

A propos

Section administrative du site

Cliquez sur la lettre ou le chiffre correspondant à la première lettre du mots, du nom ou de l'expression informatique dont vous recherchez la signification.

0 à 9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

O

OASIS

Avec des ordinateurs Macintosh, abréviation d'origine anglaise d'«Open Architecture System Integration Strategy», soit une architecture en 5 couches relié entre elles par une structures modules. Les 5 couches sont: Application, Bureau, Boite à Outils, Système d'exploitation et Matériel.

Oberon

Coder Ce nom permet d'indiquer à la fois un système d'exploitation et un langage de programmation développé par Niklaus Wirth et Jürg Gutknecht. Voir Système d'exploitation - Oberon et Langage de programmation - Oberon.

Object

Ce mot d'origine anglaise est synonyme d'Objet.

Objet

Pour les programmeurs, ce mot permet d'indiquer une forme de variable d'enregistrement avec des méthodes autonomes pouvant être mis en collaboration avec d'autres objets selon une hiérarchie précise.

Objet

Pour les utilisateurs, c'est un fichier de type objet utilisé par les programmeurs de langage de programmation pour l'assemblage de liens.

Objet

Pour le système d'exploitation OS/2, élément utilisé afin d'effectuer une opération.

OCR

Abréviation d'origine anglaise d'«Optical Character Recognition», soit une technique permettant d'effectuer la lecture optique des caractères et leurs connaissances contenu sur un support comme le papier par exemple.

ODBC

Abréviation d'origine anglaise d'«Open DataBase Connectivity», soit une connexion universel de base de données pour le système d'exploitation Windows.

ODD

Math Cette abréviation permet d'indiquer une fonction de nombre impaire. Voici son algorithme :

MODULE ODD(X)
   RETOURNE X ∩ 1 = 1

OLEISAPI

Abréviation de «Object Linking and Embedding Internet Server Application Programming Interface», soit les extensions OLE pour l'API du serveurs Web IIS.

Open Scripting Architecture

Cette expression d'origine anglaise permet d'indiquer une API de script compilé et exécutable lors de la création de composante de script.

Opérateur binaire

Math Pour les programmeurs, c'est une expression permet d'indiquer un traitement logique effectuer sur chacun des bits de façon indépendante les unes des autres. Ce traitement s'effectue normalement sur des nombres entiers et il n'affecte pas seulement le premier bit de cet entier mais l'entier au complet. Voici un tableau de vérité:

Opérateur Opérante A Opérante A Résultat
Équivalence 0 0 1
0 1 0
1 0 0
1 1 1
Et 0 0 0
0 1 0
1 0 0
1 1 1
Implication 0 0 1
0 1 1
1 0 0
1 1 1
Inhibition 0 0 0
0 1 0
1 0 1
1 1 0
Ou 0 0 0
0 1 1
1 0 1
1 1 1
Ou exclusif 0 0 0
0 1 1
1 0 1
1 1 0

Opérateur logique

Math Pour les programmeurs, c'est une expression permet d'indiquer un traitement logique de valeur vrai et fausse sur une variable. Voici un tableau de vérité:

Opérateur Opérante A Opérante A Résultat
Équivalence FAUX FAUX VRAI
FAUX VRAI FAUX
VRAI FAUX FAUX
VRAI VRAI VRAI
Et FAUX FAUX FAUX
FAUX VRAI FAUX
VRAI FAUX FAUX
VRAI VRAI VRAI
Implication FAUX FAUX VRAI
FAUX VRAI VRAI
VRAI FAUX FAUX
VRAI VRAI VRAI
Inhibition FAUX FAUX FAUX
FAUX VRAI FAUX
VRAI FAUX VRAI
VRAI VRAI FAUX
Ou FAUX FAUX FAUX
FAUX VRAI VRAI
VRAI FAUX VRAI
VRAI VRAI VRAI
Ou exclusif FAUX FAUX FAUX
FAUX VRAI VRAI
VRAI FAUX VRAI
VRAI VRAI FAUX

Opérateur ternaire

Coder Pour les programmeurs, c'est une expression d'opérateur conditionnel dans lequel il est possible d'effectuer un «SI», «ALORS», «AUTREMENT» directement dans l'expression mathématique comme le faisait le langage de programation «ALGOL». Les symboles habituellement utilisés sont «?» et «:». Exemple: «resultat = 1 == valeur ? vrai : faux;». Synonyme de l'anglais «ternary operator».

Langage Syntaxe
Algol resultat := if condition then vrai else faux;
C/C++, PHP, Perl resultat = condition ? vrai : faux;
Python resultat = vrai if condition else faux;
... ...

OPUS

Nom de la carte à puce utilisé dans la région métropolitaine de Montréal au Québec pour les transports en communs.

ORM

Cette abréviation, de Mapping Objet-Relationnel, permet d'indiquer une technique de programmation utilisant la base de données avec de la programmation POO (Programmation Orientée Objet). Il en existe pour presque tous les langages de programmations et sont parfois inclus avec d'autres cadres d'applications : ColdFusion (CF-ORM,...), Objective-C (Core Data d'Apple, FMDB, chibi-ORM, sqlitepersistentobjects,...), Delphi (DORM,...), Java (Apache Cayenne, Avaje Ebean, Java Persistence API, Hibernate, iBATIS, Java Data Objects, OJB, SimpleORM,...), PHP (Doctrine, Propel, AgileToolKit, Syrius, pdoMap, Kernel56, PHPSIMPLEDB, FuelPHP, PersistentObject,...), Perl (DBIx::Class, Fey::ORM, Rose::DB::Object,...), Python (Django, SQLAlchemy,...), Ruby (Active Record, RBatis, Sequel,...) et .NET (CodeFluent Entities, Entity Framework, NHibernate, Linq To SQL, iBATIS, Euss, MyGeneration/dOOdads,...).

OS

OS Abréviation d'Operating System. On utilise cette expression pour désigner un système d'exploitation ou SE en français.

OS/2

OS Abréviation d'Operating System 2. Il s'agit du système d'exploitation multi-tâche du constructeur d'ordinateur IBM. Il est très efficace et a été développer à partir de 1987. A cette époque il n'était qu'une théorie, il faudra attendre en 1988 avant que l'écriture du code commence. Il est capable d'exécuter des programmes et/ou application du DOS, de Windows et de naturellement OS/2. Il était l'étalon devant remplacer l'environnement graphique de Windows, toutefois il perdu cette guerre malgré les deux excellentes version OS/2 Warp 3 et OS/2 Warp 4 alias Merlin. Voir Système d'exploitation - OS/2 - Accueil.

OS/2 Warp 3

OS Distribution sortie en 1994 du système d'exploitation OS/2 d'IBM. Il supporte le Windows 3.1 de Microsoft et trouve le moyen avec le même code d'être légèrement plus rapide. En plus il peut l'intégrer au bureau ou exécuter Windows 3.1 en mode pleine écran. La boîte de compatibilité DOS exécutant les applications DOS de leur côté, peuvent se prétendre très confortable. Car il dispose d'un mémoire conventionnel pouvant augmenter jusqu'à 680 Ko (en calculant le dépassant par le segment A000h pour les cartes vidéo EGA ou postérieur) et cela sans compter les UMB. On peut charger le noyau sous la barre des 640 Ko ou au HMA, ajuste la quantité de mémoire que l'application à le droit d'utiliser. Le mode DPMI permet une compatibilité avec les pilotes les plus pousser et s'ils ne sont pas compatible, on peut charger le pilote DPMI du logiciel ou d'un frabricant plutôt que celui d'OS/2. En plus, on peut lancer une application à partir d'un système d'exploitation compatible DOS à partir d'une disquette ou d'un fichier image. On peut donc considérer que les améliorations apporter à cette version sont majeurs dans le domaine de l'adaptation aux applications existante et qu'il est très rare qu'une application ne puisse pas fonctionner sous le moteur d'OS/2. Voir Référence des systèmes d'exploitation - OS/2 Warp 3 - Accueil

OS/2 Warp 4

OS Distribution sortie en 1996 du système d'exploitation OS/2 d'IBM. Il offre des caractéristique semblable au OS/2 Warp 3, cependant cette version offre un équipement poids lourd pour les réseaux, INTERNET et le langage de programmation Java. Hélas, l'émulateur de Windows tout comme son prédécesseur n'est toujours compatible qu'avec la version 3.1 de celui-ci et ne supporte pas Windows 9X. Voir Système d'exploitation - OS/2 Warp 4 - Accueil.

OS/9

 ou 

OS-9

OS Système d'exploitation écrit pour le Coco 3 de Tandy (ordinateur de la chaîne de magasin Radio Shack). Il s'agit du premier véritable système d'exploitation multitâche. Voir Référence des systèmes d'exploitation - OS/9.

OSA

Abréviation d'origine anglaise d'«Open Scripting Architecture», permet d'indiquer une API de script compilé et exécutable lors de la création de composante de script.

Osacompile

Ce terme permet d'indiquer l'outil d'interpréteur de commande pour la compilation des fichiers de script.

Otyugh

Jeux Ce mot d'origine anglaise est utilisé dans des jeux de rôles comme «Advanced Dungeons & Dragons». Ce sont des charognares possédant de longue tentacule dont elles se servent pour rammasser les déchets qu'ils engloutis dans leurs bouches caverneuses.

OUT

Coder Cette instruction de langage machine permet au microprocesseur d'envoyer des données sur un port d'Entrée/Sortie. Voir Assembleur 80x86 - Instruction assembleur 80x86 - Instruction OUT, Assembleur 80x86 - Références des ports d'entrée/sortie 80x86.

Outlook

Logiciel de messagerie électronique distribué exclusivement sous Windows 9X et NT de Microsoft. Il est lui-même un produit Microsoft. Il offre des services comparables à celui de Nestcape Messager, à la différence de celui-ci, on le sent pourtant beaucoup plus incruster à l'intérieur du noyau du système d'exploitation. Voir Logiciel - Outlook 2007 - Accueil, Lexique d'extensions de fichiers - Outlook.exe, JavaScript - Référence de procédures et fonctions - «ActiveXObject» - «Outlook.Application», Code d'erreur - Références des codes d'erreurs - 550 Message rejected, Code d'erreur - Références des codes d'erreurs - 554 Denied Message.

Overhead

Ce terme d'origine anglaise permet d'indiquer un mécanisme visant à mettre-en-ordre ou nettoyer les allocations de mémoire.

Overlay

Coder Si vous parlez de programmation ou d'application DOS, allez voir recouvrement.

OVLDEF

Dans le cas d'un fichier objet, cet identificateur définit un enregistrement de recouvrement.

Oxite

Ce nom permet d'indiquer le CMS (Content Management System) de Microsoft utilisant une technologie ASP .NET et une architecture MVC.


Dernière mise à jour : Samedi, le 23 août 2014